Tag Archives: Asie2017

Asie-P10 -> Vietnam

-> Hanoi

Plusieurs endroits en Asie, mais particulièrement à Bali, la distribution de l’eau potable se fait par bouteille d’eau en plastique. Les Balinais ne peuvent pas boire l’eau du robinet puisqu’il n’y a tout simplement plus de système de distribution. Ils en avaient un avant, ils appelaient ça les rivières et l’eau y était potable. Malheureusement, ce système de distribution n’est plus fonctionnel.

Bref, en plus d’avoir pollué les rivières avec toutes sortes de produits chimiques, on les pollue maintenant avec des tonnes de plastiques.

Hanoi, un Hostel à 5$ par nuit bien organisé, mais semblait vide. Par contre, 5 minutes avant l’heure joyeuse, il se remplit. En effet, en plus du déjeuner inclus, la bière est gratuite 3 fois par jour durant 15 minutes.  Vraiment pas cher.

Il y a beaucoup de cordonniers de rue à Hanoi. Ils m’arrêtent pour me dire qu’il peuvent réparer la réparation que j’ai eue deux jours plus tôt.   🙂

Un Québécois d’origine vietnamienne voyage après sa maîtrise en physiothérapie. Il  est découragé de penser qu’il doit faire ce travail pendant 35 ans. Il voyage pour retarder le début de sa vie “Standard”.

Après l’achat de notre moto, on a une Journée “Pimp my bike”. On fait allonger le siège et on visite une dizaine de magasins pour trouver un bouchon d’essence en chrome. 🙂

Depuis notre arrivée en Asie, on a tous été affectés par la Pollution et peut-être le pollen par des maux de gorge. Nous ne somme pas les seuls.

-> Ha Long Bay

En route vers Ha Long Bay on voit des tonnes de détritus le long de l’autoroute. Vraiment triste la civilisation. Par contre, nous avons mangé dans un mini restaurant et on a bien ri avec les enfants.

enfant-img_7225-copy

Ha Long Bay est reconnue pour sa baie et ses formations rocheuses dont je n’ai pas réussi à avoir de l’information sur leur formation.

ha-long-bay-copy

On a visité en bateau puis fait un petit tour en kayak pour voir des grottes, et finalement on a visité une cave.

On a vu un coin où les gens vivent toute l’année, sur leurs bateaux. Une famille par bateau, mais les plus riches ont plus d’un bateau.

À Bali, j’ai vu 4 ou 5 vélos, dont un appartenant à un touriste qui l’avait amené de chez lui. En Malaisie, il y en avait un peu plus. Le  Vietnam me plaît, car il y a beaucoup plus de vélo. Le scooter y est omniprésent comme dans le reste de l’Asie, mais j’estime a près de 10% de scooter électrique dans certaines régions du Vietnam.

J’étais assis à table sur une terrasse avec ma bouteille d’eau. Un enfant vietnamien passe, ouvre la bouteille, satisfait sa soif et la referme.  Je lui offre de la garder et il me dit poliment qu’il ne la veut pas.

J’ai dû installer le clavier vietnamien pour utiliser les traducteurs. C’est fou les accents qu’ils utilisent.

accent-copy

Je remarque plusieurs outils sur le même principe. Deux personnes, une en face de l’autre, deux cordes relient les deux personnes, une de chaque côté.  Au milieu de la corde se trouve l’outil, une pelle, une écope ou un tamis. Idéalement, ça prendrait une photo. 🙂

Asie-P9 Malaisie-Kuala Lumpur

La Malaisie a plus de 31 millions d’habitants sur 300 000 km carrés. Le Québec a 8 millions sur 1 500 000 km carré, mais en grande partie presque non occupé. En fait la densité de population du Vietnam est de 92 habitants/km^2 contre 127 habitants/km^2 en Montérégie. Il faudrait le dire aux compagnies de cellulaire canadiennes, car on a payé 10 $ pour 10 GB.

De 1957 à 2005, la Malaisie a connu une croissance économique de 6.5 % par année en partie grâce aux matières premières comme le pétrole, mais aussi l’électronique, une politique d’ouverture et de diversification. Le gouvernent espère être autosuffisante en industrialisation en 2020 (pas certain de ce que ça veux dire – voir wikipedia).

On arrive à l’hôtel autour de 01:30 le matin. On a réservé une chambre a deux lits simples, mais il n’y en a plus et on nous donne un lit double. Une relecture du principe de réservation leur serait sans doute pratique. J’ai attendu jusqu’à 02:30 pour avoir un drap à moi.

Hôtel en plein quartier chinois. Difficile à trouver, car dans une petite ruelle. Une des rues pour s’y rendre est remplie de poubelles à l’odeur caractéristique. Des cannes anti-coquerelle nous attendent sur le comptoir d’accueil. Hôtel, disons, peu entretenu. Le responsable vient du Bangladesh est un peu désabusé. Le fait qu’il semble être là 24 sur 24 pourrait être un facteur contributif.

Le lendemain, Joffrey magasine, je m’endors sur une chaise dehors. Un Pakistanais vient me voir et demande si je vais bien. On en profite pour parler un peu. Il est définitivement très gentil. Le prix des vêtements est autour de 2-3$. Joffrey réalise que ce sont des vêtements usagés venant des USA.

On a besoin de photos et de documents pour notre visa du Vietnam. La femme musulmane qui s’occupe de nous me dit que ça ferait plus sérieux avec un complet.  On porte donc le même complet sur nos photos.

J’ai remarqué 4 endroits où on propose de jouer aux dards. Sport national ?

Je marche avec un orteil vers le haut, suite à une verrue plantaire obtenue gratuitement à la mine de Chapais. Bien qu’elle soit entièrement disparue, j’ai gardé cette habitude qui cause mes souliers légers a développer un trou sur le dessus. (Oui je me coupe les ongles). J’ai fait réparer mes souliers dans la rue. Ils sont habiles autant dans leur travail que dans la façon de me faire payer un prix “étranger”.

Le soir Joffrey retourne magasiner pendant que je vais visiter les tours jumelles Petronas. Les magasins n’y sont définitivement pas pour les pauvres.

J’ai parlé avec d’autres gens du Pakistan et du Bangladesh. Très intéressant. Ils semblent tous venir pour le travail.

Après 3 nuits dans cet hôtel à 13$ par nuit, on va dormir à l’aéroport. (Erreur sur mon message précédent). L’aéroport est séparé en deux; le principal, Kuala Lumpur International Airport (KLIA) et le petit KLIA2. On dort dans ce dernier. Notre vol est parti vers 06:10 et peu de temps après, le demi-frère du bien-aimé Kim Jong Un y a été tué tout près d’où Joffrey dormait.

En route vers le Vietnam.

Asie-P8, indonésie- Bali suite et fin

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles.
Effectivement, le voyage va bien et donc j’ai manqué de temps pour écrire.

Petite anecdote.
Je vous avais parlé des îles Gili dont Gili Air. Air en Indonésien veux dire eau. Voir la photo d’une bouteille d’eau titrée “Air minéral”. L’île de Gili Air a reçu son nom, car elle possède une source d’eau (Air) potable.

Ubud: 2 jours
Dire au revoir à nos amis québécois et français. Isabelle, revenait le soir et un voleur sur une moto a tenté de lui arracher son sac à main. La sangle du sac n’ayant pas cédé, elle a été emportée sur une bonne distance avant de retomber sur l’asphalte. Blessée un peu partout, elle a passé de très mauvais jours. De retour au Québec, elle souffre encore de ses blessures.

Canggu: 5 jours (dont 2 avec Marie-Claire)
Plage réputée pour les surfeurs. Joffrey brise la planche qu’il avait louée et son budget Surf passe en une journée pour payer les dégâts.  Marie-Claire est repartie au Canada. Joffrey achète 1 kg de tomates par jour, pendant 3 jours, et on se cuisine de la salade avec des soupes Ramen. Bref, on économise… Suffisamment pour aller au cinéma 🙂 Durant les bandes-annonces, on nous montre que la population locale doit refuser les actes de corruption des gens du gouvernement et de la police.

Uluwatu: 2 nuit.
Petit hôtel tenu par un couple russe fuyant le froid. En moyenne, on paye 20$ par nuit depuis notre départ de Ubud. On nous avait parlé d’une plage peu achalandée. La raison, il faut descendre à pied une bonne pente. Cela en valait la peine. La plage est jolie. Les photos montrent un bateau échoué. Puis près de l’hôtel, un endroit prisé par les surfeurs. Vous avez vu quelques gros rochers sur les photos.

Badun: 1 nuit
Très touristique, pour les plus vieux, et les plus économes (18$ par nuit).

Denpasar: 1 nuit
près d’un quartier très peu touristique. Rue très étroite. J’ai bien aimé.

Aéroport de Denpasar: 1 nuit
Embarquement à 17:25 , on se promène un peu puis on se rend à l’aéroport à pied. Retard standard, puis destination Kuala Lumpur

 

Asie-P7, indonésie, Lombok, Ville Gili T et Gili Air

On quitte de Bali pour quelques jours. En route vers Lombok sur un bateau rapide. On sort de la région hindouiste pour aller en régions musulmanes. Le mot île se dit Gili.  Lombok est une île entourée des plusieurs petites îles, 27 selon Wikipédia et plus selon les locaux. Il y a un groupe de 3 îles dans le nord, appelé Gili Trawangan, dit Gili t, puis Gili Meno et finalement Gili air. La première est réputée plaire les jeunes. La seconde pour ceux qui veulent vivre en Robinson Crusoe, et la dernière pour relaxer. Les véhicules à moteur y sont interdits sur les 3 îles sauf pour quelques petits scooters électriques. Les petits cheveux avec carrosses sont omniprésents.

Si Bali était l’île des chiens, les Gili sont les îles des chats et contrairement au chien, qui ne veulent rien savoir des humains, les chats sont très affectueux et a entendre leurs miaulements, je crois que leur nuit sont beaucoup plus excitante que les miennes 🙂 On nous apprend que les musulmans n’ont pas droit d’avoir des chiens. Ils ont droit d’avoir plusieurs femmes, mais pas le droit d’avoir des chiens. Il faut mettre une ligne quelque part.

Gili T,

Même si l’île est musulmane et que les prières sont régulièrement “chantées” du minaret local, la bière, les bikinis, les champignons magiques et le haschich y circulent assez librement.

Une de mes assidues lectrices me disait que plus un restaurant fait de la bonne nourriture, moins le menu est étoffé. Certains restaurants n’offrant que 1 ou 2 menus différents par jours. Ici, le menu a 12 pages plus 2 pour la boisson. Les plats typiques de plusieurs pays y sont représentés, toutefois la poutine semble étrangement absente. 😉

Il faut compter 8 km pour faire le tour de l’île à pied, la section des bars est très active la nuit, mais le reste de l’île est relativement calme et plusieurs hôtels sont pour la classe moyenne-haute des touristes.

Joffrey a rencontré des jeunes touristes et nous a demandé de passer directement à Gili Air pour les suivre. Marie-Claire devra faire son deuil de s’immerger dans la tranquillité de Gili Meno.

Gili Air

On se trouve une Hutte sur la plage, avec un seul lit pour 25 $ par nuit. On y dort les trois couchés perpendiculairement à la longueur et malgré tout on dort bien. La douche fut rafraîchissante, du a l’absence de tuyauterie pour l’eau chaude . L’électricité a manqué plusieurs heures le premier jour, ce qui rend plusieurs guichets automatiques inutilisables. Cela semble normal, car le bruit des génératrices retentit un peu partout durant notre promenade. Donc le règlement interdisant les véhicules moteurs, est surtout pensé pour aider le système routier plutôt qu’un souci de l’environnement.

15 $ pour une petite bouteille de crème solaire. 18 $ en atomiseur.

Les Gili sont littéralement entourés de coraux. Il est généralement difficile de marcher sur la plage et même dans l’eau. Le tour de l’île ne prend que 5 km et j’avais décidé de la faire en marchant sur la plage, mais la présence des coraux me motive a le faire en barbotant dans l’eau. Je me badigeonne de crème solaire et je l’apporte, car depuis notre arrivé aux îles, le soleil travaille vraiment très fort.  Bref, j’ai fait le tour de l’île en flottant dans 3 pieds d’eau et en marchant parfois. J’ai rapidement perdu ma crème, mon visage qui entrait et sortait constamment de l’eau a perdu sa protection, combinée à mon oubli d’en mettre sur les pieds et je mérite ainsi mon deuxième coup de soleil sur le visage et les pieds. À notre retour à Amed, les filles de l’hôtel m’ont mis de l’Aloe Vera directement de la plante sur les pieds et ça a fait des miracles.

Asie-P6 Indonesie, Ile Bali, Ville Amed

Bali est 80 % de religions hindouiste, 10 % musulmane et 10 % pour le reste. Sur les autres îles, c’est majoritairement musulman. Il semblerait qu’une des régions musulmanes aurait de gros problèmes de viol.


En route vers Amed dans le nord-est de Bali.  De beaux coraux que l’on admire grâce à un masque muni d’un tuba. J’ai vu un bout de temple plutôt décevant, mais ma sœur a réussi à trouver une plus grande partie.


Dans mes temps libres, je tente d’entrer dans les Router, j’ai une réussite pleine, mais plusieurs petites. Étrangement dans chaque hôtel, le Wifi est connecté a un Router qui est branché sur le réseau cellulaire. Bref, pas de ligne terrestre.


A Amed, c’est une plage noire, le sable vient des roches de lave. Pas vraiment facile pour les pieds


J’ai vu arriver un policier. Il s’est installé sur une table, et il a fait un audit sur les factures. L’histoire ne dit pas s’il le faisait pour le gouvernement ou pour son propre bénéfice. L’Asie est reconnue pour sa corruption.


J’ai parlé à deux Balinaises dans deux villes différentes. Les deux gagnent 3$ par jour et travaillent 6 jours par semaine à 8 hrs par jour, et ce, toute l’année. Aucune autre vacance. Ils arrivent à peine à payer la nourriture.


Une tradition que l’on voit dans plusieurs pays est encore en force ici. Lorsqu’une femme se marie, elle quitte la maison familiale pour aller vivre avec la famille du mari. Si la famille n’a que des filles, une des filles est autorisée a ramener son mari à la maison. Par chance, la tradition des mariages “pré-arrangés” n’est plus utilisée.


L’environnement est loin d’être une priorité comme dans plusieurs pays à bas niveau de vie.


Nager avec les poissons. Dans mon enfance, j’ai eu la chance de voir un poisson en nageant sous l’eau avec un masque, mais je ne l’ai vu que lorsqu’il était rendu a 5 pouces de ma vitre. Ici, il y en a partout, de toutes les couleurs, de toutes sortes, c’est magnifique. Marie-Claire s’est même fait mordiller par des poissons. Ça semble normal au point qu’en Asie on voit régulièrement des endroits où l’on peut se faire “Nettoyer” les pieds par des poissons. J’ai même nagé au milieu d’un banc de poissons. L’expérience la  plus proche que j’ai pu vivre à Chapais était dans un banc de Méné dans 6 pouces d’eau. Pas le même Feeling.


Les photos de cette regions avaient déjà été mis sur le site.

Asie-P5 Indonesie,Ile Bali,ville Ubud

 

Qui est le petit brillant qui a joué avec la crème solaire sur la plage, mais qui n’a pas pensé de s’en mettre. Je ne vous envoie pas de photo, le flash sur ma peau serait trop douloureux.


Ma sœur Marie-Claire était attirée par le côté spirituel de Bali. Elle a expérimenté le “Laughing Yoga” et le rituel de purification par l’eau de source sacrée, participé aux célébrations de la pleine lune où seulement une autre était non balinaise et elle a prié au grand temple de Bali. Elle aime ces choses depuis qu’elle a fait de la médication en début vingtaine. Elle a même obtenu un nom religieux de type Kàlki qui lui a été attribué suite à une formation au Québec.


Les temples demandent une certaine humilité; pas de short, ni aucun vêtement ne laissant pas assez d’espace à l’imagination. On m’a parlé de temples qui nous demandent de ne pas avoir de mauvaises pensées. Toutefois, une demande que j’ai vue à chaque temple est réservée aux femmes. Il y a plusieurs blagues qui viennent à l’esprit avec cette restriction versus la spiritualité, mais je préfère passer (et je peux difficilement en parler avec expérience).

temple-restriction-copy


J’ai vu d’excellentes copies de iPhone. J’ai pris une photo pour un groupe de Chinoises avec une copie de iPhone qui semble entièrement identique au niveau logiciel et sur l’extérieur juste le nom est différent. Dans un autre cas, le iPhone avec la reconnaissance d’empreintes digitales a l’arrière du téléphone comme beaucoup de téléphones Android.


La crème glacée est très populaire pour les touristes. Il y a quelques années, elle était introuvable à Bali.


Près de la plage, un hôtel presque terminé est maintenant fantôme. Lors du changement de gouvernement, le nouveau président a décidé que la plage ne deviendrait pas privée. Je me suis fait un ami quand j’expliquais au guide pourquoi j’étais entièrement d’accord avec cette décision. On a trouvé plusieurs autres sujets où le guide et moi pensions la même chose.


Le guide nous parle de son meilleur ami qui a 3 femmes et les 4 couchent dans la même chambre dans 4 lits différents

Et

D’une femme qui a 7 mari jamais divorcée et bien qu’ils ne sont plus tous ensemble, elle semble encore avec plusieurs.


Ils apprennent l’anglais dès l’âge de prématernelle, avec le Balinais (la langue spécifique a cette île), et aussi l’indonésien. Chaque île avait son langage, donc près de 700 langues. Les  Néerlandais qui “occupaient” le territoire avaient de la difficulté a faire du commerce avec toutes les îles et ont donc favorisé le malais. Il prend origine dans une langue parlée par les rois pendant une époque qui aurait commencé en 683.  Graduellement, depuis le début du vingtième siècle, une série de décisions gouvernementale ont officialisé cette Langue.


Les chiens sont partout, mais n’aiment vraiment pas être touchés.La plupart semblent abandonnés. Étrangement, il y a plein de Pet Grooming.


Dans les champs, on voit des épouvantails qui ne sont en gros qu’une chemise et quelques accessoires. Sans doute l’image du touriste 😉


En roulant en taxi avec le guide vers notre prochaine destination, on a vu 2 endroits de combat de coqs. Étrangement, nous n’avions pas le goût d’arrêter. 🙂

 


 

Asie-P4 Hong-Kong et Bali

Hong-Kong


Je pensais avoir commandé une soupe. J’ai reçu un ananas évidé et rempli de riz au bœuf et ananas.


Dans la rue j’ai vu des fraises. Je les ai achetées. Surprise à la caisse, le prix était près de 13$…. “ça vient de Corée” qu’elle me dit pour justifier le prix.


Je parlais du côté droit et gauche pour la circulation des voitures. Dans les escaliers il y a des flèches qui indiquent de marcher à gauche. Le positionnement des escaliers roulants (et standard) respecte le même principe, mais dans l’escalier lui-même les gens se tiennent à droite et doublent par la gauche.??? Je crois que la présence d’étranger sur les trottoirs crée ce mélange. img_5182-copy


Plein de monde dans le métro, mais très silencieux. Ça fait du bien.


Des petits moineaux à l’intérieur de l’aéroport, juste à côté de mon siège 🙂


Avant d’atterrir, le hôtesse (?) s’excuse et mentionne qu’une loi gouvernementale les oblige à mettre un désinfectant et que nous pouvons nous couvrir le visage. Il passe avec une canette et nous désinfecte. 🙂


A l’aéroport, je vois des employés partout avec smartphone à la main,  dont un à la caisse qui regarde ses messages en attendant que ma carte de crédit se connecte (3-4 secondes). Je ne comprends pas le patron de laisser les employés avec leur smartphone.


L’air climatisé dans l’avion était tellement froid que cela créait de la fumée. On ne la voit pas très bien sur le vidéo.


Lorsque je suis arrivé à Hong-kong, une demi-heure avant d’atterrir, on nous demande de fermer les rideaux des hublots,  ensuite les hôtesses passent pour refermer les hublots de ceux qui les ont réouvert. Lors de l’arrivée à Bali ce fut l’inverse. On nous demande d’ouvrir les rideaux des hublots. Étrange.


Ça y est je suis a Bali


Nous sommes allés voir une production de café un peu particulière. Le grain de café est mangé par un animal (Kapi luwak) qui digère la première couche du grain, puis lorsqu’il ressort à l’autre bout, le grain est lavé puis broyé, etc. Le café est appelé de façon humoristique “Cat Poo cino” img_5371-copyimg_5375-copy


Il y a 2 ans, avec mon cousin italien, on a acheté une sculpture de canard sur la rue du petit Champlain à Québec. Le propriétaire du magasin nous disait que c’était sculpté localement. On a rencontré son fournisseur à Bali. Tout est sculpté ici. Il nous dit que parfois le gars de Québec met un sculpteur en vue, mais qu’en fait, ce n’est pas lui qui les fait. Ce même fournisseur a plusieurs tribus indiennes du Québec comme client.


Un peu en campagne, on a vu deux sculpteurs. Une grosse pièce. Selon eux, il leur faudra  2 ans pour la compléter. Le prix de vente serait autour de 40 mille dollars.

img_5412-copy


On a visité un volcan. La coulé de lave est encore visible (noir sur la photo)img_5345-copy