Author Archives: francoborgo

Asie-P15 -> Chine 1

Comment vous décrire la Chine ?

Comment vous parler de ce village de Chongqing de 36 millions d’habitants  (52 en comptant la banlieue) dans une superficie comparable à celle de Montréal

Et pourtant j’ai perçu Chongqing comme étant une ville plus verte que Montréal.

Mon cousin Jonathan y enseigne le français.

Est-ce socialiste ou capitaliste. Difficile a dire puisque des exemples des deux peuvent être trouvés chaque jour. Le côté capitaliste est suffisamment présent pour permettre aux plus motivés de s’enrichir rapidement, et le côté socialiste permet le contrôle des grosses sociétés et d’une partie de leurs profits. Si ce n’était du contrôle de l’information, et quelques petits problèmes, le principe général m’attire beaucoup (comme depuis toujours d’ailleurs).

Les enfants n’ont pas le droit de s’amuser avec des jeux sur ordinateurs avant l’âge de 18 ans. Toutefois, les smartphones et de fausses cartes d’identité leur permettent de contourner la loi.

Afin de favoriser les produits locaux, le protectionnisme impose sur les produits importés des taxes qui résultent en un prix de vente de 2 à 3 fois celui du même produit en France. Imaginez quel serait le prix de nos télés et nos voitures au Canada avec une telle politique.  Le protectionnisme fait que les compagnies ne font pas d’effort pour réduire leur coût de production et donc réduit a néant l’exportation de ce produit. Le principe a déjà été essayé un peu partout et n’a jamais été positif. Je ne crois pas a ce principe.

La Chine pousse énormément sur les énergies vertes. L’an dernier, c’est l’équivalent de toute la puissance électrique du Québec qui a été installé en énergie verte en Chine. Les  scooters sont presque tous électriques ainsi que plusieurs véhicules de police. Toutefois, la pollution des sols semble encore ignorée pour l’instant.

Il est important de montrer sa richesse. Vêtements, endroits fréquentés et voitures en sont la fenêtre.  Le marché des véhicules usagés est presque inexistant. En fait, je n’ai pas vraiment vu de voiture qui avait plus de 4 ans. Cela commence à changer.

Il est bon d’avoir un ami étranger. Ça paraît bien. WeChat est le système de messagerie le plus utiliser en Chine. Les Chinois demandent à mon cousin d’avoir son WeChat sans même le connaître. Ils l’ont arrêté dans la rue Il a près de 600 contacts sur les chats chinois, et plusieurs d’entres eux, (ou elles) sont des gens qu’ils l’ont arrêté dans la rue pour lui demander son WeChat… Il a reçu une annonce sur son téléphone, une fille cherchait un étranger Banc, grand et mince, avec beau visage pour aller au cinema. Elle donnait presque 200$ canadien pour la soirée

Il est arrivé à mon cousin également et à moi également de se faire payer un repas par des Chinois.

Ils préparent peu de repas à la maison, les rues sont rempli de petits restos ou des mini restos-mobile qui sont populaires.

Ils ne sont pas particulièrement petits, j’en ai vu de toutes les grandeurs. Toutefois, comme on voit des milliers de gens par jours, difficile de dire vraiment, j’aimerais bien voir la courbe de grandeur des Chinois.

Il y a des universités partout. Il faut mettre cela en perspective puisque c’est comme si toutes les universités du Canada se trouvaient sur l’île de Montréal. Elles sont immenses. Celle de Jonathan compte plus de 20000 étudiants et 4 terrains des footballs repartis un peu partout sur le campus.  Les cafétérias sont impressionnantes. Un comptoir pour chaque menu, combiné au fait que les Chinois mangent très vite, fait que le système est très efficace. Dans un bâtiment, on a vu 3 cafétérias.

Les résidences étudiantes ont des chambres de 4 à 6 lits.

Les étudiants d’une classe de Jonathan ont terminés la moitié de leur bac en administration. Ils vont compléter les 2 dernières années aux HEC de Montréal. Combien de gens d’ici sont prêts a faire la moitié de leur bac en Chinois ????

C’est la troisième fois que j’entends le même commentaire sur les Chinois; en France en 1995 par un étudiant qui revenait d’un stage dans une université chinoise, à Hydro-Québec pendant la formation des Chinois à Gentilly, et par mon cousin à Chongqing: “Tu leur donnes un livre, et le lendemain, ils le connaissent par coeur. Par contre, la compréhension semble défaillante. Si le problème de l’examen est différent de celui du livre, le taux d’échec est très élevé.  C’est peut-être une des raisons qui favorisent la copie dans ce pays et un peu partout en Asie. Exemple: Les patrons de Hyundai ont entré une Honda Civic dans l’usine du Québec et on demander à mon ami de faire les plans de la porte, car c’est elle qui se retrouverait dans la prochaine Hyundai.

Selon mon cousin, ils viennent de réussir à copier le stylo à bille…Après toutes ces années

Les batteries externes de smartphone ont généralement  une capacité entre 5 000 mAh et 10 000 mAh, j’ai vu une copie d’une vrai batterie chinoise qui en avait 40 000 et ultra petite. Je l’ai gardée une semaine. Elle ne valait rien Photo

La qualité des constructions non essentielle est terrible. Partout on voit des portes, des pentures, des tablettes toute croche. Les planchers de douche  Presque pas de service postal, tout ce fait par internet

Tout s’achète sur internet, tellement que les étudiants qui allaient venir au Québec avaient peur de ne pas avoir accès à un service identique au Canada, et selon mon cousin, c’est effectivement le cas.

Suite au fait que les Américains aient installé des Missiles en Corée du Sud, la Corée du Nord n’était pas contente, et donc la Chine non plus. Les produits Samsung, fabriqué en Corée du Sud ont été bannis sur-le-champ. Les concessionnaires Hyundai ont fermé rapidement et certains un aurait même été saccagés par des Chinois mécontents de cette situation.

Le dimanche, les Chinois vont passer l’après-midi en famille au magasin Ikea. Ils s’installent partout, dans les salons et même sur les lits, branchent leur smartphone/tablette  et écoutent des films. Ils n’achètent rien.

Suite plus tard.

Asie-P14-> Thaïlande

Si j’avais une phrase pour décrire ce que je retiens de Bangkok ce serait
“Magasin de bijoux”
en tous cas dans le coin que j’ai visité, mais je l’ai marché quand même beaucoup. En moins de 8 jours, j’ai marché 92 km, pris deux bateaux-taxis ainsi que des trains, bus et métro.

Selon Wikipédia, Bangkok a une densité de 5300 habitants par km carré. J’ai tellement marché dans mon quartier que je crois qu’un soir je l’ai tous vu.

Bref, les Magasins de bijoux sont partout, les uns a coté des autres. Je n’ai pas fouillé l’explication, car je ne suis pas très “Bijoux”. J’ai une photo où on peut voir 3 dépanneurs américains 7-11, mais on y voit beaucoup plus de magasins de bijoux.

 

Il y a des détecteurs de métal pour entrer dans le métro, ça sonne tout le temps, mais personne ne fait rien 🙂

Comme à plusieurs endroits en Asie, beaucoup d’étudiants portent l’uniforme.

 

Je marchais dans la rue, et j’ai une drôle de sensation. Tout à coup, il y a moins de bruit, les gens ne marchent plus et regardent. Je remarque que je suis seul à traverser la rue, à travers des barricades. Je vois des militaires au garde-à-vous un peu partout autour de moi. Je reviens sur mes pas et comme tout le monde, je regarde le coin de rue, sans rien voir de particulier. J’ai soudain une idée de génie, je sors mon téléphone et commence a filmer, une seconde plus tard, un soldat me pointe du doigt et me fait un signe en croisant les mains, signifiant très certainement que je dois arrêter de filmer. J’arrête et j’attends. Tout à coup, des motos, et des voitures de luxe passent. Je vois un homme assis en arrière, je le salue,  je suis le seul à faire ça.  J’ai compris que c’est un membre de la famille royale. Le cortège s’éloigne et en quelques secondes, les barricades disparaissent de même que les soldats. Le bruit de fond recommence et les marcheurs repartent sans rien dire.

La monarchie a perdu une grande partie de son autorité en 1932 pour devenir une monarchie constitutionnelle (comme le Canada).  Depuis ce jour, jusqu’en 2015, sur 55 des 83 années, on vu la Thaïlande dirigée par un militaire en uniforme ou un ex-militaire. Des coups d’État en 2006 et 2014 démontrent la présence d’un problème.  En 2014, c’est le chef de l’armée qui a pris le pouvoir. Il a promis des élections, mais uniquement après avoir créé une nouvelle constitution. J’aimerais bien savoir combien de constitutions ce pays a eues. 🙂

Le roi Bhumibol Adulyadej est mort en octobre 2016  et son fils a fini par accepter son rôle en décembre. Bhumibol Adulyadej est né au USA, car son père étudiait a Harvard. Il a fait une partie de ses études en Suisse, avant de venir vivre en Thaïlande. Il y a des photos de lui partout en ville avec des fleurs. Il semble être aimé, mais difficile de savoir pour vrai. 🙂   La réaction des gens lors du passage du cortège ne m’aide pas. Sont-ils silencieux, car ils n’aiment pas le nouveau roi, ou est-ce par respect pour la mort de son père ?

 

Pour visiter une ville, ma stratégie est simple, je marche, je regarde et me dirige vers les choses qui m’intéressent. Bref,  je tente de me perdre.  Puis lorsque je suis fatigué, je regarde la carte pour revenir. Une des règles dans ma stratégie est d’emprunter le plus de ruelles possible. Je les adore, les plus petites, les meilleures, et de préférence mal éclairées. J’en ai vu qui faisait moins de 6 pieds de large. Les moins éclairés sont les quartiers où vivent les gens. Je les vois à 1 mètre de mois, assis dans leur divan a regarder la télévision .   On est loin des grandes maisons canadiennes.

Un soir, je vois une pancarte “Raccourcie”.  La ruelle se rétrécit et la pénombre prend le dessus. Je vois que la ruelle s’arrête là, mais il y a 7-8 personnes qui regardent dans une maison. Je m’installe, c’est un ring de boxe ou un étudiant pratique avec son “Maître” protégé par de gros coussins. Je me rappelle avoir déjà entendu le mot Boxe Thaï. Je suis très loin d’être amateur de ce genre de sport, mais je dois avouer que l’étudiant frappait très fort.

Puis je retourne à mon objectif de “Raccourcie”. Je vois un escalier  je monte, puis un couloir, et je me retrouve  a l’arrière d’un restaurant. Belle trouvaille. Les gens du resto sont habitués et me regardent sortir en avant.

 

Après 3 mois sans me faire couper les cheveux, je décide de me faire retirer 2 mois sur le total. Personne ne parle anglais. Pour me proposer une coupe, elle cherche sur internet et finit par trouver une photo d’un jeune homme rasé sur les côtés avec les cheveux de 3 pouces droits sur la tête. Je dois avoir un visage de punk.  Peut-être la prochaine fois. 😉   Avec mes mains dans mes cheveux, je finis par me faire comprendre.

Il y a une sorte de hiérarchie. Une ado me lave les cheveux, m’installe sur la chaise et pose la toile protectrice. La Coiffeuse arrive et me coupe les cheveux, et c’est une autre qui me les sèche.  Je dis hiérarchie, car une personne me dit que la coiffeuse ne s’abaisse pas a laver les cheveux. Et dire que moi je fais ca presque tout les jours 🙂

 

J’ai vu plusieurs mamans chiens, et pour la première fois de ma vie, j’ai souhaité que quelqu’un invente des brassières pour animaux.

 

Je ne voulais pas venir en Thaïlande parce que j’entendais bien des mauvaises choses sur le comportement des hommes occidentaux aux cheveux gris. Je n’ai rien vu de tel, et même si j’ai vu quelques couples hommes blancs avec femme  thaïlandaise, les deux semblaient du même âgés. Mais bon, je n’ai vu que Bangkok.

 

Il m’a fallu 3 tentatives pour entrer au temple royal . Étrangement, les critères ont été différents à chaque fois. Une fois problème de sac à dos, une autre je n’avais pas de passeport alors que je n’en avais pas besoin le jour précédent. Je ne me souviens pas de l’autre. 🙂

En entrant dans le temple, je vois une affiche “Photos interdites” . Je suis un peu déçu. Puis je vois un groupe d’asiatique tous avec la traditionnelle grosse caméra munie de zoom. Je m’intègre au groupe et commence mon travail de journaliste à potin en prenant tout en photos. Je passe inaperçu. Puis je réalise qu’en fait, il n’y a qu’un ou deux endroits où on ne peut pas prendre de photos.  Je quitte mon groupe qui était quand même plutôt amusant.

 

Asie-P13->Vietnam pensée part2 et fin

Tout comme au Cambodge, les autobus de voyages et de ville ont un assistant pilote. Par la fenêtre, il peut parler aux voitures et motos se trouvant a côtés, mais mal placées. En ville, j’en ai vu un sortir et gérer le trafic pour permettre à l’autobus de passer une intersection achalandée.

On dirait qu’il n’y a que 3-4 endroits prisés par les touristes pour visiter. Toutefois, durant mes marches, j’ai vu au moins 250 agences de tourisme pour les y amener. 🙂

À mon Hostel, les toilettes sont trop petites pour moi. Je parle du local. Si je ferme la porte, mes genoux n’entrent pas. Honnêtement, j’aurais bien aimé prendre une photo de la position que je devais adopter. J’en ris juste a y penser.  Cela demandait une certaine détermination, facile a obtenir à certains moments.

J’ai appris une chose sur moi même.  J’aime mieux voir une route barrée par les policiers que par l’armée. Ça impressionne beaucoup plus quand c’est l’armée. Les Vietnamiens avaient l’air autant surpris que moi.

Au Vietnam comme partout dans le monde, il y a une limite sur le montant que l’on peut sortir par jours sur un guichet automatique. Au Vietnam
Si la banque est Vietnamienne, le maximum est  3 millions  soit 177$ CAD
Si la banque est Américaine, le maximum est     10 millions soit 591$ CAD
Moi, ça me donne une idée de la différence de richesse.

Si vous croyez que l’utilisation des smartphones en Amérique est abusive, attendez de voir en Asie. Moto-Texto, j’en ai vu plein mais certain vont jusqu’à écouter des vidéos ou faire des FaceTimes.

J’ai vu un couturier placer son iPhone sur la machine a coudre pour pouvoir travailler en regardant les vidéos. Dans un aéroport, un employé a passé un couloir en S, sans jamais quitter des yeux son smartphone, il ne m’a jamais vu. Il va frapper quelqu’un un jour.

Les Chinois qui voyagent sont riches. Ils vont dans les grandes surfaces chic et surtout très cher et ils achètent.

Plein de petits magasins ont un agent de sécurité en complet, mais il sert également d’agent de stationnement pour les scooters.

On a vu cela à Hanoi, et ça se répète presque autant à Ho Chi Minh. Dans une rue, on voit plusieurs magasins vendant la même chose en 150 pieds. On a vu 4 ou 5 endroits, où l’on vend des appareils médicaux comme par exemple des lecteurs de glycémie.  Une pour les réparateurs de motos, un autre pour les sièges faits à la main pour la moto, une pour la ferblanterie, etc.  Une Vietnamienne nous dit que c’est une tradition qui existe encore une peu. En fait dans le temps, le nom de la rue était donné en fonction de ce qu’on y retrouvait. Exemple, la rue poulet.

Est-ce que quelqu’un peut me dire a quoi servent ces gros filets que l’ont voit un peu partout?

IMG_8682 copy

Asie-P12 ->Vietnam pensée partie 1

Prenez mes commentaires avec un grain de sel. En regardant une photo, on peut facilement tirer une mauvaise explication.  Je vous explique.

Mon directeur de maîtrise de l’ÉTS et professeur de l’UQTR est un Français. Pendant qu’il enseignait à Montréal, il a reçu la visite de professeurs de France, tous dûment honorés de doctorat en science. Il faisait beau cet après-midi de printemps quand il les a reçus dans son bureau. Le soir, au souper, il entend le commentaire suivant.

“Savez-vous qu’ils entreposent la pelouse pour l’hiver et la reposent au printemps”

Cet éminent docteur avait vu un employé poser de la tourbe pour une nouvelle construction et a tiré la conclusion la plus logique qu’il pouvait trouver, et ce, basé sur ses connaissances et préjugés. 🙂 N’oubliez pas que je fais exactement la même chose.

Peut-être que je me répète, mes notes sont un peu à l’envers.

Tout comme au Cambodge, le scooter est utilisé pour transporter à peu près n’importe quoi. On a même vu un scooter transportant un autre scooter sur le siège.

Si je compare le nombre de rivières entre Montréal et Québec et le Vietnam pour la même distance, le Vietnam en a beaucoup plus. Au Québec, l’eau est dans le nord 🙂 en partie autour d’une belle ville nommée Chapais.

Si deux grandes routes se croisent, il arrive régulièrement qu’il n’y a aucun de feux de signalisation, pas de ronds-points, juste une grande confiance à la courtoisie et au Klaxon. Le son de ce dernier est omniprésent, une sorte de deuxième langue pour les conducteurs .

Un soir, un jeune homme approche Joffrey avec le sourire et lui montre sa collection de monnaie étrangère. Il souhaite avoir celle du Canada. Joffrey lui répond qu’il n’a que des dollars vietnamiens et notre comparse demande à les voir. Quand Joffrey sort son porte-monnaie, il tente de lui prendre. Joffrey rapide, lui bloque la main et le comparse rit en disant qu’il n’avait pas l’intention de voler l’argent…

En Asie, j’ai vu souvent de gens acheter du thé servi dans un sac de plastique plutôt qu’un verre. La quantité est plus grande. J’en ai vu le boire avec une paille, et d’autres, le transférer dans un vrai verre.

On a arrêté manger dans un resto familial. Ils étaient trois Vietnamiennes assises à coté de nous, dont une grand-mère qui regardait chacune de mes bouchées. Elle me faisait une grimace quand je prenais un des aliments. Un moment donné je pensais qu’elle me disait de ne pas le manger et parfois le contraire. Disons que c’est particulier de se faire observer a ce point.

Parlant de vie de vedette, dans une autre petite ville, les gens étaient tellement contents de nous voir et tous nous saluaient avec le plus grand des sourires. Généralement, ce sont les enfants qui sont contents de nous voir, mais là, c’était la ville au complet. Je me suis vraiment senti comme une vedette.

On s’est arrêté se baigner sur une plage. Les vagues étaient superbes et la plage complément vide. Contrairement à Bali, la plage et le fond de l’eau étaient garnis de beau sable. Le plus difficile a été de remonter la moto.

joffrey plage IMG_8757 copy

L’Asie est reconnue pour faire de la copie, ce que je ne savais pas c’est que n’est pas uniquement au niveau des produits, mais c’est la même chose pour les restaurants, comme PFK, Starbucks et McDo. Le poulet étant très populaire en Asie, les restos PFK et leurs copies sont faciles a trouver.

Même notre moto “Honda” est une copie chinoise.

Parlant de produits de qualité, j’ai acheté une batterie supplémentaire pour mon iPhone. Je savais que c’était une fausse quand j’ai vu la capacité à 155 wHr alors que mon iPhone en a moins que 7 wHr 😉 soit 25 fois la capacité de ce dernier. En fait, je n’ai réussi qu’à faire passer mon iPhone de 20 à 40% avant que cette merveille de la technologie ne soit épuisée. J’ai pris ma perte et j’ai donné la batterie à un employé de l’hôtel en lui expliquant la situation.

On me demande toujours mon âge, et contrairement au Canada, quand ils sont plus jeunes que moi, ils semblent déçus.

La position de travail favorite est assise sur des mini bancs ou très pliée. Un expert en ergonomie ferait des affaires d’or ici. En fait, tous les restaurants de rue ont les mêmes petits bancs en plastique. Ça va me faire étrange de m’asseoir sur une grande chaise.

Sur la route, les gens se coupent continuellement, mais sans présence de rage au volant comme on voit en Amérique. (Sauf peut-être un, mais on a pas trop compris son cas 🙂

Au nord Vietnam, les chiens ont peur de nous. On a vu comment les propriétaires traitaient leur propre chien, exemple, en les soulevant par les oreilles, et on comprend mieux cette peur des humains. Imaginez quand ce n’est pas leur chien. Au sud, les chiens semblaient moins stressés. Étrangement , au nord, il a le service de “Pet Grooming”.

Il y a de la musique partout, rythmée et plutôt forte. Je vois mal mon père aller magasiner un Micro-ondes dans ce bruit. 🙂

Les clignotants des gros véhicules font un bruit quand ils sont activés.

 

Asie-P11 -> Vietnam Road-Trip

14 Kaula Lumpur -> Hanoi
15 Pimp my Bike
16 Hanoi -> Ha Long bay
17 visit
18 Ha Long bay -> Ninh Binh
19 Ninh Binh -> Phong Nha
20 Phong nha->Khe Sanh
21 Khe Sanh-> Hue
22 Hue -> Quang Ngai
23 Quang Ngai -> Qui Nhơn
24 Qui Nhơn -> Nha trang
25 Nha trang -> Phan Thiet (Mui Ne)
26 Phan Thiet -> Ho chi minh

Début du “Road Trip” en moto

16 Hanoi -> Ha Long bay   165 km
17 Visite en bateau
18 Saturday Ha Long bay  -> Ninh Binh  220 km

Des arbres coupés attendent leur transport sur le bord de la route. Ils ont 3 pieds de diamètre et même plus pour certains. J’espère qu’ils font la coupe sélective. Je pense que oui, car même l’asphalte des routes est placé à la brouette et à la pelle, et ce, souvent par des femmes. Juste la partie du rouleau semble mécanisée.

 

19 Sunday Ninh Binh -> Phong nha  plus de 400 km

200 km nous avait pris plus de 5 heures. Là, on devait en faire 400. Nous sommes partis très tôt, 5:20, mais il faisait tellement froid qu’on ne pouvait pas rouler vite. Même en mettant les manteaux de pluie comme coupe-vent, c’était trop froid. Nous avons arrêté dans un des multiples mini resto sur le bord de la route et on a demandé à boire du thé. Ils étaient un peu surpris, mais nous ont quand même servi. On pense qu’ils préparaient la place pour un mariage. À la fin, ils ne voulaient pas qu’on paye, mais on était trop content de ce thé chaud qu’on a insisté pour payer. Par la suite, Joffrey a acheté un manteau.

mariage-img_7618-copy

Dîner. On parle rarement anglais dans les restaurants, par contre, dans celui-ci, c’est une petite fille de 8-10 ans qui a servi de traductrice. Au même endroit, une famille vietnamienne d’environ 15 personnes nous invite à manger avec eux, et surtout à boire. Une sorte de grappa autour de 40% d’alcool servi dans un gros Buck à bière. Joffrey a refusé l’alcool, mais a accepté de vider d’un trait une bière à la demande et à la grande joie du patriarche du groupe. Les filles ont demandé à Joffrey de s’asseoir près d’elles.

repas-img_7670-copy

 

20 Monday Phong nha -> Khe Sanh 220 km

Le matin, on visite d’autres caves, pas la troisième plus grosse au monde, mais une grande quand même. L’autre prend trop de temps à visiter.

Pour atteindre notre prochaine destination, on nous conseille une route dans la jungle. Il faut apporter; essence supplémentaire, un lunch et bien sûr de l’eau, car les arrêts possibles sont presque inexistant.

La route est superbe, étroite et sinueuse pour passer les montagnes, on y croise virtuellement personne sauf quelques rares touristes qui ont entendu le même discours élogieux de cette route.  Malheureusement, les photos ne réussissent pas à faire ressortir la beauté de la région.

À 30 km, le câble d’accélérateur brise.  Sans tournevis ni quelconques outils, on sort le câble. Joffrey réussit tant bien que mal à tirer le câble avec ses mains pour avancer, mais après quelques mètres,  il a trop mal. On sait qu’on peut revenir de 30 km et faire réparer ou tenter de parcourir les 200 km restant dans cet état. Les Borgo étant ce qu’ils sont, on repart, mais cette fois grâce à un adaptateur de iPad, on donne à Joffrey une bonne prise sur l’accélérateur (il a conduit le reste du voyage comme ça. Félicitations.)

ipad-accelere-img_8008-copy

Puis, peu de temps après, on perd l’une après l’autre nos bouteilles d’eau 🙂 Pas de problème non plus. On continue. Ça s’annonce comme une belle aventure.  On a trouvé un village de huttes où l’une d’elles a un mini comptoir avec des jus divers. Pas de bouteille d’eau, je crois que l’eau des montagnes est potable.  A. Chaque fois qu’on s’assoit avec des Vietnamiens, ils semblent fascinés de nous voir.

 

21 Tuesday Khe Sanh -> Hue 180 km

Avant de partir, visite de la base militaire de Khe Shanh. Il y a eu une grande bataille. Selon l’endroit où je lis, les Américains ont gagné ou les Vietnamiens du nord & Russe, on gagné.  Deux musées aux USA semblent dédiés à cette histoire.

Puis on repart sur la belle route malgré les km supplémentaires que cela impose, le paysage en vaut vraiment la peine.

La ville possède des Cafés internet spécialisés pour les Gamers a tous les 30 mètres 🙂

 

22 Wednesday Hue -> Quang Ngai

Après souper, Joffrey avait envie de manger un dessert. On se met en mode recherche et on trouve un Pâtissier. On ne peut pas vraiment manger sur place. On achète un gâteau de fête et on demande des ustensiles 😉 Les employés rigolent et n’en reviennent pas. Ils refusent l’invitation de manger avec nous. On nous apporte les mini cuillers pour goûter la crème glacée et deux chaises puis on passe à l’attaque. Je crois qu’ils ont ri presque tout le temps qu’on était là. On leur a laissé un bout à la fin, mais je ne pense pas qu’ils l’ai mangé.

 

23 Thursday Quang Ngai -> Qui Nhơn

(Date approximative). On croise deux scooters . Un des deux échappe un pain dans un sac de plastique. On estime la valeur du tout à 20 cents. Peu importe, la réputation des Canadiens est en jeu, on ramasse le pain et rattrape le premier scooter. On tente de lui donner, mais il nous fait signe que son propriétaire est l’autre devant. On repart de plus belle. Juste le fait de voir le sourire des deux personnes sur le scooter quand on leur donne le pain suffit à transformer le temps perdu pour la manœuvre en super belle expérience. 🙂

 

24 Friday Qui Nhơn -> Nha trang

(Date approximative). Un camions est en panne en plein milieu du traffic. On arrête la moto et on pousse le camion sur une pente ascendante… puis après il finit par démarrer sur la compression. On se fait remercier par un des pousseurs, le chauffeur étant parti.

Une fois arrivé, le moteur commence à fumer. Puis la fumée s’épaissie et finalement la moto refuse de démarrer. Demain, on fait le moteur à neuf.

La ville est remplie de Russe et d’écriteaux en Russe.

Enfin des fruits. Partout. On réalise qu’on n’en voyait plus depuis longtemps. Joffrey et moi étant grands amateurs de jus de fruit, on s’achète plusieurs jus mélangés pour moins d’un dollars la portion.

 

25 Saturday Nha trang -> Phan Thiet (Mui Ne)

Le matin, on va au garage. Celui qui démonte le moteur doit avoir 12 ans. Par contre, il se fait aider par son père pour le remonter. Je crois qu’il aurait réussi sans lui. Piston neuf, ring, Gasket de tête, O-ring, changement d’huile, et petites choses à gauche et à droite, total 33$ canadien.

Un moment donné, le père prend un Gasket usagé et le tire dans la rue. C’est là que ce trouve la poubelle. Je vais chercher le Gasket, je le mets dans une poubelle improvisée et je lui mime qu,au Canada, on met ne met pas nos poubelles dans la rue, mais dans un endroit réservé à cette fin. Il rit, et me mime qu’au Vietnam, l’endroit, c’est n’importe tout.

On repart très tard en fin de PM. En sortant de la ville, on voit deux personnes sur le trottoir qui veulent nous vendre de l’essence. Ça nous fait rire, puis on se demande la dernière fois qu’on a fait le plein. On cherche des stations-service sans succès.  On finit par tomber en panne. Il reste de l’essence dans le réservoir et on commence à douter du moteur. On marche a coté de la moto et un groupe de Vietnamien arrête nous aider. Quand ils comprennent qu’on manque probablement d’essence, ils rigolent 😉 puis nous transfèrent un demi-litre et la moto redémarre. Manque de communication entre Joffrey et moi, mais on l’a payé tous les deux. Peu importe, on a eu du plaisir et le problème n’a pas duré longtemps. On a quand même dû rouler un bon bout avant de voir une station-service.

À Hanoi, on nous avait avertis de ne pas passer ici. Les policiers sont corrompus et chargent des prix astronomiques pour des infractions banales.  On nous raconte des histoires invraisemblables et donc, on les prend comme telles. Par contre, une fois sur place, plusieurs nous racontent les mêmes histoires, mais cette fois on l’entend directement de ceux qui l’ont vécu. Les policiers arrêtent les touristes et leur demande autour de 400$. Souvent les gens n’ont pas ce montant sur eux. Les policiers les escortent jusqu’à un guichet automatique et attendent la somme.  Deux rescapés nous racontent qu’une fois au guichet, la carte se fait avaler par ce dernier sans compléter la transaction. Un des deux doit donc aller à la chambre chercher sa carte. Le premier est amené en prison le temps que le deuxième trouve l’argent. Nous sommes arrivés tard ce qui nous a évité ce dispendieux désagrément.

Juste avant d’arriver, on voit un attroupement de motos à un croisement. Un jeune est étendu par terre, je suis convaincu qu’il est mort. Finalement quelqu’un le déplace et l’adosse sur un muret, mais peu de temps après il retombe. Je tente de savoir s’il existe un 911 ou un numéro pour une ambulance. Un autre homme, visiblement ému, vient nous remercier de l’aider. Je suppose qu’il conduisait la moto sur lequel celui étendu sur l’asphalte était passager. Sur le sol, je vois son ventre bouger, ce qui me rassure, il n’est pas mort, du moins pas encore. Joffrey rencontre un groupe de jeunes filles qui ont eux aussi des problèmes et on suppose qu’ils font partie de l’accident. Tranquillement, le mystère se découvre. En fait, les deux accidents sont indépendants. Les filles attendent des amis qui vont les ramener au garage pour leur moto. Les deux hommes, quant à eux, s’avèrent saouls, saouls mort pourrait-on dire du semi-inconscient. C’est l’état d’ébriété des deux joyeux lurons qui aurait causé la chute du passager, et ce, probablement à basse vitesse. Toujours sur le sol, il commence à vomir, j’ai peur qu’il meure étouffé par son vomi comme Bonham, le batteur de Led Zeppelin. On le met sur son côté pour que le vomi s’écoule. Finalement, on le coince sur une moto, inconscient, entre deux Vietnamiens. Le conducteur tient une jambe pendant que le troisième lui tient l’autre. Direction hôpital, qui serait à moins d’un kilomètre. Le temps entre notre arrivée et son départ doit être presque une demi-heure. On a rencontré un Vietnamien en vacance dans la région. Il parle bien l’anglais et c’est surtout lui qui s’est occupé du malade.

L’hostel est immense. On dors dans une tente car le reste est plein. Le bar et le resto sont ouvert 24 sur 24. Destination prisée par les jeunes.

hip-hostel-copy

 

26 Sunday Phan Thiet -> Ho chi minh

Avant notre départ, le responsable de l’hostel nous dit que si on voit des policiers de débarquer de la moto, et marcher a coté ainsi, ils ne peuvent pas nous arrêter, mais précise qu’on est dimanche et qu’ils sont probablement en congé.

Nos manteaux de pluie ont disparu de même que le manteau à Joffrey. Les voleurs sont probablement des touristes. En partant de l’hôtel, on trouve le manteau de pluie de Joffrey qui était sans doute en trop piteux états pour ses nouveaux propriétaires. Il faut préciser qu’on les avait payés autour de 1$. Par contre, le manteau chaud était dispendieux, autour de 30$.

Le moteur fume encore. On le fait rouvrir 2 fois et là ça semble bon.

Leçon apprise, on arrête faire le plein. Après avoir rempli une moto, le préposé ne remet pas à zéro le compteur et commence a remplir la nôtre. Il nous charge le prix des pleins des deux motos. On proteste longtemps, mais il s’en fout. Il n’y a pas que les policiers qui sont corrompus dans cette région.

Une fois arrivé, on rencontre un voyageur qui nous dit que c’est moins cher de réserver par internet. Je demande à la réception qui nous le confirme. On annule notre demande et on réserve par internet à 3 pieds de la réception. On entend le Bip du courriel reçu sur son ordinateur et il appelle notre nom. Résultat presque moitié moins cher….

Aller comprendre.

 

C’est la fin du “Roadtrip”. Nos derrières sont contents de cette pause. Pour moi, c’est le retour à la vie de piétons. Moins excitante, mais plus profitable pour la santé du coeur (et du derrière).

Asie-P10 -> Vietnam

-> Hanoi

Plusieurs endroits en Asie, mais particulièrement à Bali, la distribution de l’eau potable se fait par bouteille d’eau en plastique. Les Balinais ne peuvent pas boire l’eau du robinet puisqu’il n’y a tout simplement plus de système de distribution. Ils en avaient un avant, ils appelaient ça les rivières et l’eau y était potable. Malheureusement, ce système de distribution n’est plus fonctionnel.

Bref, en plus d’avoir pollué les rivières avec toutes sortes de produits chimiques, on les pollue maintenant avec des tonnes de plastiques.

Hanoi, un Hostel à 5$ par nuit bien organisé, mais semblait vide. Par contre, 5 minutes avant l’heure joyeuse, il se remplit. En effet, en plus du déjeuner inclus, la bière est gratuite 3 fois par jour durant 15 minutes.  Vraiment pas cher.

Il y a beaucoup de cordonniers de rue à Hanoi. Ils m’arrêtent pour me dire qu’il peuvent réparer la réparation que j’ai eue deux jours plus tôt.   🙂

Un Québécois d’origine vietnamienne voyage après sa maîtrise en physiothérapie. Il  est découragé de penser qu’il doit faire ce travail pendant 35 ans. Il voyage pour retarder le début de sa vie “Standard”.

Après l’achat de notre moto, on a une Journée “Pimp my bike”. On fait allonger le siège et on visite une dizaine de magasins pour trouver un bouchon d’essence en chrome. 🙂

Depuis notre arrivée en Asie, on a tous été affectés par la Pollution et peut-être le pollen par des maux de gorge. Nous ne somme pas les seuls.

-> Ha Long Bay

En route vers Ha Long Bay on voit des tonnes de détritus le long de l’autoroute. Vraiment triste la civilisation. Par contre, nous avons mangé dans un mini restaurant et on a bien ri avec les enfants.

enfant-img_7225-copy

Ha Long Bay est reconnue pour sa baie et ses formations rocheuses dont je n’ai pas réussi à avoir de l’information sur leur formation.

ha-long-bay-copy

On a visité en bateau puis fait un petit tour en kayak pour voir des grottes, et finalement on a visité une cave.

On a vu un coin où les gens vivent toute l’année, sur leurs bateaux. Une famille par bateau, mais les plus riches ont plus d’un bateau.

À Bali, j’ai vu 4 ou 5 vélos, dont un appartenant à un touriste qui l’avait amené de chez lui. En Malaisie, il y en avait un peu plus. Le  Vietnam me plaît, car il y a beaucoup plus de vélo. Le scooter y est omniprésent comme dans le reste de l’Asie, mais j’estime a près de 10% de scooter électrique dans certaines régions du Vietnam.

J’étais assis à table sur une terrasse avec ma bouteille d’eau. Un enfant vietnamien passe, ouvre la bouteille, satisfait sa soif et la referme.  Je lui offre de la garder et il me dit poliment qu’il ne la veut pas.

J’ai dû installer le clavier vietnamien pour utiliser les traducteurs. C’est fou les accents qu’ils utilisent.

accent-copy

Je remarque plusieurs outils sur le même principe. Deux personnes, une en face de l’autre, deux cordes relient les deux personnes, une de chaque côté.  Au milieu de la corde se trouve l’outil, une pelle, une écope ou un tamis. Idéalement, ça prendrait une photo. 🙂

Asie-P9 Malaisie-Kuala Lumpur

La Malaisie a plus de 31 millions d’habitants sur 300 000 km carrés. Le Québec a 8 millions sur 1 500 000 km carré, mais en grande partie presque non occupé. En fait la densité de population du Vietnam est de 92 habitants/km^2 contre 127 habitants/km^2 en Montérégie. Il faudrait le dire aux compagnies de cellulaire canadiennes, car on a payé 10 $ pour 10 GB.

De 1957 à 2005, la Malaisie a connu une croissance économique de 6.5 % par année en partie grâce aux matières premières comme le pétrole, mais aussi l’électronique, une politique d’ouverture et de diversification. Le gouvernent espère être autosuffisante en industrialisation en 2020 (pas certain de ce que ça veux dire – voir wikipedia).

On arrive à l’hôtel autour de 01:30 le matin. On a réservé une chambre a deux lits simples, mais il n’y en a plus et on nous donne un lit double. Une relecture du principe de réservation leur serait sans doute pratique. J’ai attendu jusqu’à 02:30 pour avoir un drap à moi.

Hôtel en plein quartier chinois. Difficile à trouver, car dans une petite ruelle. Une des rues pour s’y rendre est remplie de poubelles à l’odeur caractéristique. Des cannes anti-coquerelle nous attendent sur le comptoir d’accueil. Hôtel, disons, peu entretenu. Le responsable vient du Bangladesh est un peu désabusé. Le fait qu’il semble être là 24 sur 24 pourrait être un facteur contributif.

Le lendemain, Joffrey magasine, je m’endors sur une chaise dehors. Un Pakistanais vient me voir et demande si je vais bien. On en profite pour parler un peu. Il est définitivement très gentil. Le prix des vêtements est autour de 2-3$. Joffrey réalise que ce sont des vêtements usagés venant des USA.

On a besoin de photos et de documents pour notre visa du Vietnam. La femme musulmane qui s’occupe de nous me dit que ça ferait plus sérieux avec un complet.  On porte donc le même complet sur nos photos.

J’ai remarqué 4 endroits où on propose de jouer aux dards. Sport national ?

Je marche avec un orteil vers le haut, suite à une verrue plantaire obtenue gratuitement à la mine de Chapais. Bien qu’elle soit entièrement disparue, j’ai gardé cette habitude qui cause mes souliers légers a développer un trou sur le dessus. (Oui je me coupe les ongles). J’ai fait réparer mes souliers dans la rue. Ils sont habiles autant dans leur travail que dans la façon de me faire payer un prix “étranger”.

Le soir Joffrey retourne magasiner pendant que je vais visiter les tours jumelles Petronas. Les magasins n’y sont définitivement pas pour les pauvres.

J’ai parlé avec d’autres gens du Pakistan et du Bangladesh. Très intéressant. Ils semblent tous venir pour le travail.

Après 3 nuits dans cet hôtel à 13$ par nuit, on va dormir à l’aéroport. (Erreur sur mon message précédent). L’aéroport est séparé en deux; le principal, Kuala Lumpur International Airport (KLIA) et le petit KLIA2. On dort dans ce dernier. Notre vol est parti vers 06:10 et peu de temps après, le demi-frère du bien-aimé Kim Jong Un y a été tué tout près d’où Joffrey dormait.

En route vers le Vietnam.