Asie-P9 Malaisie-Kuala Lumpur

La Malaisie a plus de 31 millions d’habitants sur 300 000 km carrés. Le Québec a 8 millions sur 1 500 000 km carré, mais en grande partie presque non occupé. En fait la densité de population du Vietnam est de 92 habitants/km^2 contre 127 habitants/km^2 en Montérégie. Il faudrait le dire aux compagnies de cellulaire canadiennes, car on a payé 10 $ pour 10 GB.

De 1957 à 2005, la Malaisie a connu une croissance économique de 6.5 % par année en partie grâce aux matières premières comme le pétrole, mais aussi l’électronique, une politique d’ouverture et de diversification. Le gouvernent espère être autosuffisante en industrialisation en 2020 (pas certain de ce que ça veux dire – voir wikipedia).

On arrive à l’hôtel autour de 01:30 le matin. On a réservé une chambre a deux lits simples, mais il n’y en a plus et on nous donne un lit double. Une relecture du principe de réservation leur serait sans doute pratique. J’ai attendu jusqu’à 02:30 pour avoir un drap à moi.

Hôtel en plein quartier chinois. Difficile à trouver, car dans une petite ruelle. Une des rues pour s’y rendre est remplie de poubelles à l’odeur caractéristique. Des cannes anti-coquerelle nous attendent sur le comptoir d’accueil. Hôtel, disons, peu entretenu. Le responsable vient du Bangladesh est un peu désabusé. Le fait qu’il semble être là 24 sur 24 pourrait être un facteur contributif.

Le lendemain, Joffrey magasine, je m’endors sur une chaise dehors. Un Pakistanais vient me voir et demande si je vais bien. On en profite pour parler un peu. Il est définitivement très gentil. Le prix des vêtements est autour de 2-3$. Joffrey réalise que ce sont des vêtements usagés venant des USA.

On a besoin de photos et de documents pour notre visa du Vietnam. La femme musulmane qui s’occupe de nous me dit que ça ferait plus sérieux avec un complet.  On porte donc le même complet sur nos photos.

J’ai remarqué 4 endroits où on propose de jouer aux dards. Sport national ?

Je marche avec un orteil vers le haut, suite à une verrue plantaire obtenue gratuitement à la mine de Chapais. Bien qu’elle soit entièrement disparue, j’ai gardé cette habitude qui cause mes souliers légers a développer un trou sur le dessus. (Oui je me coupe les ongles). J’ai fait réparer mes souliers dans la rue. Ils sont habiles autant dans leur travail que dans la façon de me faire payer un prix “étranger”.

Le soir Joffrey retourne magasiner pendant que je vais visiter les tours jumelles Petronas. Les magasins n’y sont définitivement pas pour les pauvres.

J’ai parlé avec d’autres gens du Pakistan et du Bangladesh. Très intéressant. Ils semblent tous venir pour le travail.

Après 3 nuits dans cet hôtel à 13$ par nuit, on va dormir à l’aéroport. (Erreur sur mon message précédent). L’aéroport est séparé en deux; le principal, Kuala Lumpur International Airport (KLIA) et le petit KLIA2. On dort dans ce dernier. Notre vol est parti vers 06:10 et peu de temps après, le demi-frère du bien-aimé Kim Jong Un y a été tué tout près d’où Joffrey dormait.

En route vers le Vietnam.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s