jour 33 – de tout

Je suis arrête sur le bord de route pour manger un sandwich, le vent a séparer mon sandwich en deux , un pain sur l’asphalte et un dans le champ. Vous me connaissez pas de perte. Tant qu’a ne pas pouvoir le déposer a cause du vent, je suis reparti Sandwich à la main.

Devant ma roue, une sauterelle, elle se donne un élan, saute et s’accroche a mon soulier. La feignante voulais embarquer a avec moi. Mon réflexe, la frapper avec ce que j’avais à la main… Mon sandwich. Par chance je lai manqué. Quoique bon pour la santé, je préférais éviter ce supplément “Protéinique”.

je ne parle plus le bovin ni le équin. Sans doute que je ne connais pas l’accent local.

J’ai vu une maison avec un très grand terrain. A voir l’équipement, je dirais que c’est un fermier. Ce que je trouve étrange c’est que pour tondre la pelouse, c’est une compagnie a contrat qui la coupait.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s